Comment gagner de l’argent avec l’IA ? 817€ en 1h20 grâce à Bing AI !

J’ai un client dans le e-commerce.

J’y travaille 1 jour par semaine.

En temps normal, je prend 2 jours pour :

  • sélectionner un produit à vendre,
  • écrire un email persuasif dessus,
  • créer le bon de commande,
  • copier coller l’email dans un logiciel d’mailing
  • et le programmer.

Et depuis que l’IA générative existe, je fais des tests pour voir si je peux accélérer ce process.

Avec Chat GPT, j’accélérais déjà de 40 à 60% la rédaction de l’email.

Avec Bing AI, c’est 80%.

Dans la suite de cet article, je vais vous partager la méthode exacte que j’ai utilisée pour gagner de l’argent avec l’IA (817€ en 1h20 avec Bing AI.)

Mais nous irons encore plus loin.

Je vous montrerai 2 autres cas clients qui ont gagné un temps de dingue avec l’IA.

A tel point que j’ai envie que vous passiez du questionnement suivant : 

Est-ce que j’utilise l’IA ou pas ?

A un questionnement différent : 

Comment j’implémente dès maintenant l’IA dans mon travail de tous les jours ?

Voici le programme

  1. Ma méthode en détail pour gagner de l’argent avec l’IA 817€ en 1h20 avec Bing AI
  2. GPT4 bluffe cet expert en risque en faisant une analyse complète d’un aérodrome !
  3. Ce freelance en écriture facture le même montant mais va 4 fois plus vite
  4. Conclusion : le monde change, vous devez changer aussi

Comment gagner de l’argent avec l’IA ? Ma méthode en détail pour gagner 817€ en 1h20 avec Bing AI

Pour mon client en e-commerce, je disais :

En temps normal, je prend 2 jours pour :

  • sélectionner un produit à vendre,
  • écrire un email persuasif dessus,
  • créer le bon de commande,
  • copier coller l’email dans un logiciel d’mailing
  • et le programmer.

Analysons ce processus en nous posant une question : quel est le plus important ?

Simple. Basique.

Ecrire un email qui vend, pour générer plus de CA, en moins de temps. 

Avant l’IA : 

Je sélectionnais le produit e-commerce à vendre. 

Je lisais en détail ses caractéristiques. 

Mon but était de déterminer les bénéfices de ce produit pour l’utilisateur final.

Ça me prenait bien 1h pour faire le travail correctement.

Puis le processus d’écriture, relecture et correction de l’email de vente me prenait environ 4h. Avec une utilisation intense de mon énergie mentale.

Maintenant, avec l’IA : 

Je cherche sur internet les caractéristiques du produit à vendre avec la description. Et je le copie colle dans un dossier à part.

Je fais une recherche avec Bing AI sur un livre de référence dans le copywriting Great Leads. 

Je demande 6 exemples d’angles d’accroche avec Bing en copiant collant les caractéristiques du produit à vendre. 

Je fais écrire à Bing l’angle que je trouve le plus prometteur. 

En tout ?

20 minutes.

Sans énergie mentale.

Sans fautes d’orthographes.

Ensuite, j’utilise le temps économisé pour affiner mon email. Y ajouter de l’urgence, du suspens et de la rareté.

1h après, j’ai terminé.

1h20 VS 5h.

80 minutes VS 300 minutes.

Soit 3.75 fois plus rapide.

Maintenant, pourquoi 817€ ?

J’ai écrit la base de l’email avec Bing et je l’ai amélioré. Puis je l’ai envoyée. Ça a été le meilleur démarrage de mon client depuis 3 mois. Le mail a généré 82 ventes du produit et 817€ de chiffre d’affaires.

Et comme vous allez le voir, ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

GPT4 bluffe cet expert en risque en faisant une analyse complète d’un aérodrome !

Un prospect vient me voir et me demande « JB, je suis expert en gestion des risques. Est-ce que GPT4 peut m’aider ? »

Je lui réponds que je ne sais pas.

Car je n’ai jamais rencontré sa situation.

Mais comme j’aime les challenges, j’accepte de le coacher.

Il m’explique en détail son métier en 20 minutes. Puis nous ouvrons la « bête ».

Le usecase ? Identifier les risques potentiels de perte en capital d’un aérodrome, puis prioriser ses risques, enfin mettre un montant de perte potentielle devant chaque risque.

J’exprime le besoin de mon client sous la forme d’un prompt qui éclaire au maximum le contexte et le but final de cette conversation.

GPT4, qui je le rappelle a des capacités de raisonnement bien supérieures à GPT 3.5, liste les risques principaux de cet aérodrome selon leur probabilité et leur impact. Puis les insère dans un tableau.

Probabilité des risques selon ChatGPT

« NON ? » s’exclame mon client, la main devant la bouche et les yeux écarquillés.

Non seulement, les risques sont correctement listés. Mais en plus, GPT4 liste des risques auxquels mon client n’avait pas pensé.

Et ce n’est que le début.

Nous demandons à l’outil une estimation de la perte en chiffre d’affaires pour chaque risque, en considérant la flotte de 27 avions et leur prix moyen.

Pas de problème pour l’outil.

Mon client veut comprendre la logique de calcul de l’outil. GPT4 la détaille.

Mon client veut une proposition de plan de mitigation des risques. GPT4 la détaille.

Avec GPT4, nous identifions rapidement que mettre en place tout le plan de mitigation ne serait pas rentable pour l’entreprise. Ainsi, nous décidons de choisir que l’action qui permet un bon rapport investissement / risque.

Combien de temps GPT4 va t’il faire gagner à mon client ?


Je ne sais pas l’estimer.

Mais beaucoup. Beaucoup. Beaucoup.

Combien d’argent cela représente ?

Beaucoup. Beaucoup. Beaucoup.

Et si tu es freelance, tu vas adorer la dernière étude de cas.

Comment gagner de l’argent avec l’IA ? Ce freelance en écriture facture le même montant mais va 4 fois plus vite

Beaucoup de freelances, en écriture notamment, s’inquiètent pour leur métier à cause de Chat GPT.

Mais je connais un d’entre eux qui en profite.

Avant de vous dire comment, distinguons le mode entrepreneur et le mode créateur (un modèle mental développé par mon ami Valentin Decker). 

Le mode entrepreneur, c’est faire ce qui marche avec un but de CA.

Le mode créateur, c’est faire ce qui vous plaît dans un but artistique.

Si vous êtes en mode entrepreneur, pourquoi ne pas utiliser l’IA pour écrire davantage tout en facturant la même chose ?

C’est exactement la démarche du freelance dont je vous parlais.

Il a assisté à mes masterclass et mes workshops. Et a vite compris comment il pouvait gagner du temps avec l’outil.

Grâce à Chat GPT, il a pu écrire plus vite, prendre davantage de client, à facturation constante.

Ce mois de mars, il bat déjà tous ses records de CA.

Est-ce que ça durera ? Sans doute non.

J’avais encore au téléphone une cliente qui me disait qu’elle perds des prospects à cause de Chat GPT. 
 Ses clients lui disent « Ah je préfère utiliser Chat GPT ».

Avec elle, on va creuser “Comment un freelance gagne sa vie à l’ère de l’IA ?” 

Mon avis est que chacun doit détailler ses processus pour identifier là où il peut gagner du temps. Puis devenir un freelance augmenté.

Cela concorde exactement avec ce que les entreprises me demandent en ce moment.

Comment gagner de l’argent avec l’IA ? Le monde change, vous devez changer aussi

Je vous ai partagé 1 étude de cas personnel, et 2 études de cas client.

Mais sachez qu’après 30 coachings, je suis persuadé que GPT est une technologie à portée générale qui va toucher tous les jobs.

Comme dirait mon amie Tiffany Clémenceau sur la rédaction SEO à l’ère de Chat GPT 

Face à ça, vous avez deux réactions possibles :

  • faire l’autruche et ne rien changer à votre façon de travailler,
  • prendre le train, vous former et faire évoluer vos prestations.

Si vous choisissez la première posture, il y a de grandes chances que vous soyez dépassé rapidement. Trouver des missions sera de plus en plus dur, vous ne serez plus compétitif.

Alex Hormozi va dans le même sens dans sa vidéo aux millions de vues : « Adapt Or Die ».

C’est exactement ce que je retiens de l’interview de Sam Altman sur CNN.

La journaliste lui pose la question la plus pertinente qui soit «L’IA éliminera probablement des millions d’emplois, elle pourrait augmenter la désinformation sur les préjugés raciaux, créer des machines plus intelligentes que toute l’humanité combinée et d’autres conséquences si terribles que nous ne pouvons même pas imaginer ce qu’elles pourraient être. Alors pourquoi avoir créé une telle machine ? »

Il commence par admettre : « Ca va éliminer des jobs, c’est vrai. »

Mais il ajoute qu’il faut penser à l’IA comme un amplificateur de l’humain et que comme toute révolution technologique, cela change la nature du travail. Ça en supprime certains et en créé d’autres.

On peut être d’accord ou pas avec ce CEO d’Open AI, lui, Sam Altman ne va pas s’arrêter.

Il croit fondamentalement que l’IA est bonne pour la société, comme Zuckerberg croyait que les réseaux sociaux étaient bons.

Et si ce n’est pas lui qui la développe. 

D’autres, peut-être totalement mal intentionnés,, vont développer une IA.

Donc, la semaine prochaine, rendez-vous service :

Posez-vous, décomposez vos processus métiers, expérimentez GPT.

Puis identifier les gains de temps potentiel.

Enfin, exécutez.

Je sais que le monde est cruel.

Mais “Adapt Or Die”. 

Je vous remercie de m’avoir lu jusqu’au bout,

Jean-Baptiste.

.
Partagez cet article !
Jean-Baptiste
Jean-Baptiste
Publications: 84