15 réflexions sur l’intelligence artificielle après 40 jours

Comme vous, j’ai été bluffé par les performances de l’intelligence artificielle d’OpenAI ChatGPT

Depuis presque 10 ans maintenant, le sujet de l’intelligence artificielle me fascine. 

Dans mon école d’ingénieur l’UTC, j’ai pris des cours de sciences cognitives et de philosophie de la technique où ce sujet de “l’IA” était central. Ce sont parmi les cours qui m’ont le plus passionnés.

On se posait la question de l’émergence de la conscience, d’une IA forte, et de l’âme

Pourtant, dans mon esprit, l’IA restait un phénomène futuriste, qui adviendrait dans 5 ou 10 ans. 

10 ans après, voilà Chat GPT qui sort du chapeau et bluffe le monde entier. 

Depuis 40 jours que l’outil est sorti, j’ai échangé avec des amis et des proches.

Voici mes 15 réflexions sur lintelligence artificielle, un mélange d’enthousiasme et de peur, de confiance et de défiance, d’amour et de haine, qui résume mon rapport à la technologie : complexe. 

Voici le programme : 

1 – Créer avec l’IA et créer soi ne suscite pas les mêmes sensations.

2 – Google Maps et la carte papier. ChatGPT et l’écriture.

3 – Un risque pour l’esprit critique ?

4 – Une IA Web2 pour le moment

5 – Attention aux sources 

6 – Une avalanche de contenu.

7 – Les contenus humains vont performer.

8 – Des sorties qu’on peut utiliser en entrée.

9 – L’intelligence artificielle est-telle une passerelle vers le Metaverse ?

10 – L’humain aura t’il encore de l’intérêt ?

11 – Un bouleversement économique et social

12 – Nous n’avons pas besoin de la technologie pour être heureux, et pourtant nous continuons à la développer et à chercher le progrès.

13 – La posture du philosophe face à l’évolution technologique

14 – Nous sommes à l’iphone 1 de Chat GPT

15 – Les limites planétaires vont nous sauver (ou l’IA).

Conclusion : 15 réflexions sur l’intelligence artificielle après 40 jours

Bonne lecture !

1 – Créer avec l’IA et créer soi ne suscite pas les mêmes sensations.

J’ai créé deux livres entiers avec l’IA. Je me suis senti opérateur et non plus créateur d’une œuvre avec mon cerveau. En utilisant l’IA pour créer du contenu, je me suis senti vidé de mon énergie, le cerveau en vrac, comme après une tâche abrutissante. 

Puis j’ai changé d’approche et l’ai utilisé comme partenaire d’écriture. L’IA est devenue co-créatrice de ce que j’écris en me trouvant des métaphores, des idées nouvelles. De cette manière, l’exercice est moins abrutissant. 

Enfin, le fait d’imaginer les entrées (le prompt) pour avoir les bonnes sorties demande un travail cognitif à part entière, même s’il est différent de travail cognitif lors de l’écriture d’un texte. 

Ma conclusion est que j’aurais toujours un plaisir à imaginer une structure de texte, à choisir les mots, à façonner une phrase. Je vais garder le besoin d’écrire pour ma santé cognitive. 

Mais que l’IA est un partenaire d’élite pour l’écrivain qui sait bien l’utiliser. 

2 – Google Maps et la carte papier. ChatGPT et l’écriture. 

En cessant de nous orienter avec une carte papier, notre cerveau perd le sens de l’effort de s’orienter. 

Il est probable que davantage de personnes perdent le sens de l’effort d’écrire. 

3 – Réflexions sur l’intelligence artificielle : un risque pour l’esprit critique ? 

Avec google, tu cherches une réponse à un problème et la machine te propose une quantité de réponses définies à ton problème. Si Google a un biais pour faire son choix, alors ton esprit critique est déjà mis à mal. 

Avec ChatGPT, perçu comme le futur de Google, c’est encore pire. Tu demandes une réponse à ton problème, ChatGPT te donne la réponse directement. 

Mais comment a été façonné cette réponse ? Selon quels biais ? 

Il est facile d’imaginer comment cette IA, si elle est mal calibrée, pourrait créer une uniformisation de la pensée. 

Il est aussi facile d’imaginer comment cette IA, si elle est bien utilisée, pourrait enrichir notre pensée. On peut lui demander des « opinions peu conventionnels ». 

Par exemple : 

Réflexions sur l'intelligence artificielle

4 – Une IA Web2 pour le moment 

DallE2 est un logiciel de génération d’images créé par OpenAI qui utilise des données d’images de millions d’artistes pour générer des images à la demande.

Cependant, cette entreprise pose des questions de droit intellectuel et de futur du travail pour les graphistes et designers débutants. 

Dans un post Linkedin, j’ai imaginé un modèle économique Web3 où les artistes seraient rémunérés en token pour leur contribution, les utilisateurs paieraient en token pour utiliser l’IA et tous les développeurs du monde entier pourraient travailler sur l’algorithme de manière pseudonyme. J’ai également proposé que les artistes puissent interdire l’utilisation de leur art par l’IA.

Pour Chat GPT, on pourrait imaginer un modèle où tous les citoyens du monde peuvent ajouter des données en entrée sur un serveur décentralisé mondial, et décider collectivement des règles d’utilisation de l’outil. 

Le Chat GPT Web3 serait alors un bien commun de l’humanité. 

5 – Attention aux sources. 

J’ai demandé à ChatGPT de me donner des réponses chiffrées et sourcées, mais il est souvent impossible de savoir si ces réponses sont vraies. 

Je lui ai aussi demandé une liste de 10 livres de références sur le Metaverse. Lors de mes recherches en français, ces livres n’existaient pas. En anglais, ces livres existaient. 

Vérifie toujours tes sources. 

Ou utilise cette technique de prompt “Si tu n’es pas sûr d’une source, alors ne me la donne pas. Ne dis pas de choses fausses.” 

6 – Réflexions sur l’intelligence artificielle : une avalanche de contenu. 

J’ai créé un générateur de post linkedin avec l’IA et maintenant un “AI-Content Generator”.

Si je le souhaite, je peux me prendre une matinée et écrire des posts pour les 30 jours qui viennent. 

L’IA va donc créer la possibilité d’augmenter la cadence des contenus créés sur internet. 

Nous allons nous retrouver avec une avalanche de contenu sur internet. 

C’est une opportunité à court terme pour ceux qui savent utiliser le logiciel. 

Mais sur le long terme ? 

Que va t’il advenir ? 

Il faudra savoir encore davantage savoir utiliser les bons mots pour sortir du lot. 

7 – Les contenus humains vont performer.

Mon intuition est que les lives et les podcasts vont performer à court terme. 

L’intelligence artificielle peut aider à créer une vidéo sur les réseaux (youtube, tiktok…) 

L’IA peut créer des posts sur les réseaux.

L’IA peut créer des PDFs.

Mais l’IA ne peut enregistrer un podcast avec l’aspect 3D réaliste d’un être humain de manière naturelle. 

Pour le moment. 

Pareil pour les lives. 

8 – Des sorties qu’on peut utiliser en entrée. 

Un mec sur Twitter s’appelle Guy Parsons, il est spécialisé dans le prompt. 

Le prompt engineering est l’art d’écrire des entrées qui permettent de générer des sorties parfaites. 

Voici le process qu’il a entrepris :

  • Demander un prompt d’une décoration complète de salle à manger selon les codes fantastiques à ChatGPT. L’IA lui a fourni 3 prompts. 
  • Ensuite, il a utilisé ses prompts en tant qu’entrée sur Dall E2. Dall E2 a fourni 3 images correspondant aux prompts. Les résultats sont dingues.

Mais allons plus loin… 

Avec l’outil Instant Nerfs de Nvidia, il est déjà possible de créer des micro-univers 3D à partir d’une photo en 2D. Typiquement, on pourrait utiliser les 3 photos de Dall E 2 pour faire 3 intérieurs 3D pour une salle à manger. 

Cela me permet une transition avec la prochaine réflexion. 

9 – Réflexions sur l’intelligence artificielle : une passerelle vers le Metaverse ?

L’IA va donc être capable de produire des mondes 3D immersifs presque à la demande.

Aujourd’hui, il faut plusieurs étapes. Mais il est certain que dans 2 à 5 ans, un outil tout en un pourra générer des univers 3D avec une simple instruction orale

Si la réalité virtuelle se démocratise, tu pourras entrer dans ton espace personnel, utiliser une IA pour générer un monde 3D personnalisé et le visiter en direct. 

L’IA est donc sans doute une passerelle vers le metaverse

10 – L’humain aura t’il encore de l’intérêt ?

Dans le monde virtuel, tu pourras parler à une IA sous forme d’avatar qui accédera à toutes tes demandes. 

Dans le monde physique, tu pourras parler à une IA sous forme de robot qui accédera à toutes demandes. 

Si l’on en croit l’extraordinaire évolution des capacités d’évolution de l’IA, l’humain pourrait n’être plus du tout utile pour un autre humain d’ici 30 ans. 

Car regarde les choses de cette manière : quand tu pourras créer un avatar ultra-réaliste physiquement (avatar type Tesla Bot ou Boston Dynamics) avec l’intelligence de GPT-18, que se passera t’il ? 

La seule chose qui nous restera est notre volonté d’interagir avec une être en chair et en os et de considérer que ceci vaut mieux qu’une interaction avec un être fait de fils et de transistors. 

C’est le sens de ma nouvelle écrit avec l’IA : Ménage artificiel. 

11 – Un bouleversement économique et social

Un ami me disait que les médecins ont des secrétaires pour leur faire taper à l’ordinateur des instructions enregistrées au micro. Bientôt, l’IA fera sans doute le compte rendu plus rapidement et efficacement. 

Le métier de secrétaire aura t’il encore une raison d’être ? 

Si le besoin de relation est nécessaire, et bien la secrétaire sera remplacée par le robot secrétaire. Ou l’avatar secrétaire. 

Pourquoi le médecin ne pourrait-il pas porter des lunettes de réalité augmentée pour voir une avatar virtuelle sur le côté et lui donner ses instructions ? 

Comme le métier de secrétaire, beaucoup d’emplois pourraient être remplacés. 

De là, se pose une sombre question : comment occuper les gens ? 

12 – Nous n’avons pas besoin de la technologie pour être heureux, et pourtant nous continuons à la développer et à chercher le progrès. 

Peut être est-ce ça, la contradiction fondamentale de l’être humain. 

J’en suis un parfait représentant.

Je n’ai jamais été aussi heureux que lors de ma traversée des alpes à pieds, en autonomie, dans le dépouillement et pourtant je me passionne pour Chat GPT. 

Même si je soulève des questions ici : je trouve Chat GPT formidable.

Car c’est aussi la nature de l’être humain de créer des avancées technologiques. 

Le feu. L’agriculture. Les machines à vapeur. Les ordinateurs. La blockchain. Et bientôt une IA consciente d’elle même ?

Toutes ses inventions ont fait de nous des animaux que les autres animaux n’osent (presque) plus attaquer. 

Ces inventions nous permettront aussi sans doute de voyager loin dans l’espace et de visiter les confins de l’univers (je lis Liu Cixin en ce moment). 

13 – Réflexions sur l’intelligence artificielle : la posture du philosophe face à l’évolution technologique 

J’aime prendre la posture du philosophe que je définis de la manière suivante : 

Dans une foule de passants, le philosophe n’a ni la tête au-dessus de la foule, ni en dessous de la foule. Il vit parmi la foule. 

Je veux vivre dans mon temps, parmi la foule, donc avec l’IA. 

J’ai décidé de la prendre comme partenaire de vie, comme extension de mon cerveau. 

Les applications positives sont fortes : 

  • Lui demander d’agir comme coach pour ton activité et lui demander des exercices à faire 
  • Avoir une entité avec qui parler pour faire émerger des idées car c’est dans la conversation que se structure la pensée. 
  • Avoir accès à toute l’intelligence humaine à portée de prompt 
  • Et bien plus encore 

J’ai choisi cette posture car : 

14 – Nous sommes à l’iphone 1 de Chat GPT

Pour rappel : Chat GPT a obtenu 1 millions de Daily Active Users (DAUs) en 5 jours, quand Facebook les a eu en 2 ans, Instagram en 1 an et Angry Birds, le jeu en 35 jours. 

Cela te donne une idée de la croissance exponentielle de l’app. 

L’interface est facile d’utilisation, avec des résultats bluffants. 

Et nous sommes qu’à l’iphone 1 de Chat GPT. 

Imagine comment sera Chat GPT 14 plus ? 

15 – Réflexions sur l’intelligence artificielle : les limites planétaires vont nous sauver (ou l’IA).  

Au lieu de nous menacer, les limites en termes de ressources de notre planète pourraient au contraire nous “sauver” en limitant la vitesse du progrès technologique et donc l’extraction énergétique et la pollution. 

Ou alors l’IA, forte de ces nouveaux pouvoirs, pourrait donner la puissance suffisante à l’homme de trouver une solution au problème des ressources (comme le développement de la fusion nucléaire. ). 

Et l’humain, accompagné des IA, des robots et des avatars, iront sur la planète Mars, et bien plus loin encore… 

Ce qu’ils deviendront ? 

Tous poussière un jour en tant qu’individu. 

Mais en tant qu’espèce ? 

L’avenir nous le dira. 

Conclusion : 15 réflexions sur l’intelligence artificielle après 40 jours

Merci d’avoir lu ces réflexions jusqu’au bout, 

J’espère que vous en avez retiré de la valeur, 

Si vous voulez apprendre à utiliser Chat GPT, alors je vous propose de lire mon article “Comment utiliser Chat GPT pour le business”, il y a des bons exemples qui s’appliquent à tous. 

Je propose aussi des coachings personnalisés d’une heure pour vous mettre le pied à l’étrier et vous montrer comme Chat GPT peut vous aider au quotidien dans votre vie pro et perso. C’est par ici pour réserver. 

A très vite, 

JB

.
Partagez cet article !
Jean-Baptiste
Jean-Baptiste
Publications: 84