Comment intégrer l’IA en entreprise ? La piste des portails IA

Bonjour, 

J’ai animé 50 formations chat gpt dans les entreprises.

Elles ne savent pas comment intégrer de nouveaux outils d’IA générative

J’ai moi même mis longtemps à imaginer ça. 

Mais ces dernières semaines, j’ai découvert une piste. 

Et j’aimerais vous la partager. 

Dans les minutes qui suivent, je vais dans un premier temps décrire les 4 constats qui m’ont menés à cette solution, puis je vous partagerai le retour d’expérience d’un atelier pratique que j’ai récemment mené pour une grande entreprise internationale. Enfin, je vous révélerai comment intégrer l’IA en entreprise.

Vous aurez alors une vision plus claire du futur du travail à l’ère de l’IA.

Le Portail IA : les 4 constats qui m’ont mené à cette solution

1 – L’IA produit un gain d’efficacité indéniable pour les entreprises 

Selon une étude conjointe du MIT et Stanford, Chat GPT améliore la productivité de 14% en moyenne, soit environ 1h par jour.

Avec certaines applications IA, le gain peut même bondir jusqu’à 56% sur certaines tâches.

Sara, une élève de l’accélérateur IA me disait récemment : “je suis passée de séances de rédaction d’e-mails et de rapports prises de tête (20′) à de la rédaction en 3-4′ avec des points auxquels je n’aurais pas immédiatement pensés”

Les entreprises font face à un problème : il est indispensable pour elles d’adopter les outils d’IA génératives mais pour qu’ils soient réellement efficaces, mais tout le monde doit l’utiliser. 

Or : 

2 – 80% des professionnels n’ont pas le temps de rédiger des prompts ou de créer des chatbots personnalisés

Lors de mes formations, je fais face à tous les types de professionnels : jeune, âgé, ressources humaines, police, banque, marketing, vente. Il y a ceux qui utilisent déjà Chat GPT depuis un an et qui en bénéficient au quotidien. Ils gagnent du temps, trouvent ça merveilleux, aiment tester les nouvelles fonctionnalités. 

Il y a les autres – la majorité – qui sont en manque d’appétence, de débrouillardise ou tout simplement de temps. Comment leur en vouloir ? Nous courons tous après le temps. Chat GPT n’est qu’un outil parmi d’autres. 

Mon constat est le suivant : 

80% des professionnels ne prendront pas le temps de rédiger des prompts ou de créer leurs propres chatbots dédiés à leurs tâches. 

La perte de productivité est énorme. 

Comment remédier à cela ? 

J’en viens à mon troisième constat. 

3 – Il faut montrer le bénéfice de l’IA en entrant par l’usage 

Le dernier rapport de Sequoia Capital, un grand fond d’investissement américain montre qu’il est plus simple de comprendre l’utilité de l’IA si l’entrée se fait par l’usage. 

Il est plus facile de dire : 

“Voici un chatbot spécialisé dans la rédaction d’offre d’emploi pour ton entreprise”

Plutôt que :

“Voici Chat GPT, essaye de gagner du temps avec” 

Je milite donc pour la création de centaines de chatbots spécialisés pour des tâches précises

Ca tombe bien, Open AI a sorti les GPTs, qui permettent de créer des chatbots personnalisés avec la possibilité d’ajouter des documents internes

J’ai par exemple créé un GPT assistant pédagogique permettant aux élèves de devenez irremplaçable. Je lui ai donné comme instruction de répondre aux questions de mes élèves en lui ajoutant toutes les slides de la formation dans les “connaissances”. 

Bien que les GPTs soient pratiques, nous faisons face à un problème de taille. 

Si je veux partager mon GPT à un collègue, alors je dois avoir Chat GPT Plus. 

Sinon ce dernier ne peut pas l’utiliser. 

J’en viens au constat 4 : 

4 – Tout le monde n’a pas 100 000$ de budget 

Aujourd’hui, il faut mettre un ticket de 100 000$ cash pour bénéficier de la version entreprise de “Chat GPT”. Si je peux vous affirmer cela, c’est que j’ai reçu la réponse de la part d’un employé d’Open AI en personne. 

Si vous êtes une multinationale, ce budget est une goutte dans l’océan.

Pour une TPE ou une PME, ce budget est rédhibitoire. 

J’en viens à ma solution : 

Comment intégrer l’IA en entreprise : créer un portail IA avec Zapier Interface 

L’idée est de créer une page internet (le portail IA) où chaque employé pourra sélectionner un chatbot pour l’aider sur des tâches précises. Un peu comme s’il demandait à un collègue de l’aider. Le portail IA rend l’intelligence disponible pour toutes et tous, en illimité, sans friction. 

Pour le créer aujourd’hui, je propose Zapier Interface, bien qu’il y ait d’autres solutions. 

Zapier est un outil de no-code qui permet de relier 5000+ applications entre elles. 

Cet outil a des liens étroits avec Open AI ce qui leur assure une belle intégration des modèles Open AI

Les interfaces permettent de créer une page web qui donne accès à des chatbots propulsés par les modèles GPT (GPT 3.5 et GPT-4).

L’avantage par rapport aux GPTs d’Open AI est triple : 

  • Les chatbots sont partageables à tous les employés, sans payer un abonnement à Chat GPT Plus 
  • En tant que patron, vous payez à l’utilisation via l’API de GPT 
  • Les chatbots sont présentés par usage 

Voici l’exemple d’interface que j’ai créé pour mon atelier pratique. 

Elle est destinée à un service des ressources humaines :

Intégrer l'IA en entreprise

Je vais maintenant vous faire un retour concret de l’atelier pratique pour que vous compreniez comment j’ai construit l’interface.

Comment intégrer l’IA en entreprise avec un portail IA ? Ma méthodologie

Dans cette partie, je vais d’abord vous présenter comment j’ai mis un simple portail IA avec 5 chatbots. Puis je vous partagerai comment mettre un plus grand portail IA. 

Cas d’usage : comment intégrer l’IA en entreprise internationale 

Je vous plante le décor : je suis chargé d’animer un atelier pratique pour 5 employés du département RH d’une entreprise internationale. 

Dans un premier temps, nous avons détaillé toutes les tâches qu’un employé des ressources humaines fait. 

Nous en avons retiré une mind map complète.

Comme vous le voyez, il y a des branches comme “Recruitment and Staffing” puis des sous branches comme : jobs posting, resume review, conducting interview.

IA entreprise ressources humaines

Puis dans un second temps, je leur ai demandé de choisir une tâche spécifique. 

Pour cette tâche, nous avons ensuite créé un chatbot suivant un template que j’avais préparé.

Dans celui-ci, il devait rédiger les instructions que le chatbot devait suivre (cela demande des compétences en prompt engineering) puis ils ont choisi les connaissances à lui ajouter.

Par exemple, si je crée un chatbot pour rédiger les annonces d’emploi pour mon entreprise, je peux lui ajouter en connaissance 20 / 30 annonces d’emploi que j’ai déjà rédigées.

Le chatbot prendra en compte la structure et le style d’écriture de ces fiches, ce qui améliorera les résultats. 

Mais revenons à l’atelier : 

Une fois que les participants avaient créé leurs instructions et sélectionné leur knowledge, j’ai intégré ça dans des chatbots zapier. 
Puis j’ai créé l’interface qui rassemble tous les chatbots au même endroit.

Un employé des ressources humaines peut désormais aller directement sur cette page, choisir le chatbot qui va l’aider pour sa tâche actuelle, sans avoir à rédiger de prompts sur son contexte ou la tâche à effectuer. 

Par exemple, il peut discuter avec le chatbot “Annonce d’emploi” et dire : “Rédige-moi une offre d’emploi pour un journaliste”. L’annonce sera directement personnalisée pour son entreprise et se basera sur les connaissances avec toutes les fiches d’emploi. 

Les chatbots sont comme des collègues que les employés peuvent utiliser pour les assister. 

Pour aller plus loin, j’aurais pu créer un chatbot par tâche pour le département des ressources humaines. Puis j’aurais pu créer un chatbot par tâche pour tous les départements. Ou du moins un chatbot par tâche où les outils d’IA générative ont une valeur ajoutée. Voici comment je visualise la chose : 

comment intégrer l'IA en entreprise avec les portails IA

Je pense aussi que les plus volontaires des employés devraient pouvoir créer et ajouter des chatbots au portail. 

Le portail IA – bien qu’incomplets – nous donne une idée de futur de l’entreprise à l’ère de l’IA. 

Le futur de l’IA dans l’entreprise 

Comme je le dis souvent, nous ne sommes qu’à l’Iphone 1 des intelligences artificielles génératives.

Et les progrès sont exponentiels. 

Rappelez-vous Chat GPT il y a un an. 

Seul le modèle GPT 3.5 était disponible, ce qui posait de graves problèmes d’hallucinations (quand Chat GPT dit des choses fausses). 

Avec la sortie de GPT-4, les hallucinations ont diminué de 60% d’après l’Alignement Research Center. 

Le 06 novembre 2023, Open AI a sorti les GPTs, permettant de créer des chatgpt personnalisés. Ces GPTs – via les actions – peuvent bloquer des créneaux sur votre agenda à votre place ou répondre à des emails. 

Cela ouvre la voie à des agents semi-autonomes et bientôt autonomes selon David Shapiro

Vous pourrez configurer un chatbot pour faire davantage à votre place comme de la prospection ou même de la création de contenu

Vous pourrez même configurer des agents IA avec des rôles précis travaillant de concert pour créer des projets de A à Z. 

Ainsi, vous aurez à disposition des chatbots dans le portail IA qui seront des assistants des employés mais ce n’est pas tout.

En “background”, vous aurez des agents IA qui travaillent sur des projets entreprise en autonomie quasi-complète. 

comment intégrer l'IA en entreprise avec des agents autonomes

L’entreprise ne sera plus un ensemble humain mais un ensemble hybride. 

Les humains et les machines travailleront de concert pour accomplir les objectifs. 

Et la suite ?

Personne ne la connaît. 

Je ne sais pas si les scientifiques IA réussiront à créer l’AGI, une IA qui égale l’humain sur toutes les tâches économiquement valables.

Je ne sais pas si l’IA va détruire plus d’emplois qu’en créer. 

Ce que je sais, c’est que l’IA a déjà un impact fort aujourd’hui. 

Mieux vaut intégrer cette technologie maintenant que plus tard. 

J’espère que vous avez apprécié cette lecture et qu’elle vous a éclairé,

Si vous voulez activement intégrer l’IA dans votre entreprise, je serai ravi de vous écouter.

Jean-Baptiste.

.
Partagez cet article !
Jean-Baptiste
Jean-Baptiste
Publications: 84